Lithothérapie : comment éviter les arnaques ? Nos conseils

La lithothérapie a le vent en poupe. Sur les étals des marchés cet été, en vitrine des magasins dans les grandes villes ou sur les réseaux sociaux, plusieurs dizaines de commerçants surfent sur la tendance en mettant en vente leurs propres pierres. Mais comment être certains de faire le bon choix ? La rédaction a demandé à deux professionnels de nous éclairer.

Plus d’inquiétudes, il est possible de réaliser plusieurs tests pour déterminer si une pierre est naturelle. Il faut s’intéresser à la dureté et à la densité mais aussi s’attarder sur le visuel même si la taille et la forme de celles-ci n’ont aucune importance. Prudence également concernant les pierres importées de Chine. « La Chine et ses pays voisins possèdent de magnifiques gisements minéraux qui nous donnent des pierres magnifiques. Il faut donc différencier les fausses pierres créées pour les sites bidons des pierres chinoises de bonne qualité », confie le spécialiste Morgan Lithsandre. La température est également un bon indicateur d’après la lithothérapeute Lauryn Varetto. Elle doit être froide au toucher, sauf exceptions. 

  • Les boutiques à conseiller : 

Une pierre parjour.fr. Un site internet créé par Morgan Lithsandre, lithothérapeute depuis près de 10 ans dans la région toulousaine. Il propose d’ailleurs un ouvrage qui vous aidera à mieux reconnaître les arnaques.

La boutique Minerales Do Brasil à Paris qui possède de très belles pièces en vente également en ligne. Dans la 2º cour, 86 Rue de Miromesnil, 75008 Paris. 

La boutique Happy Folk sur Paris. 64 Boulevard Voltaire, 75011 Paris. Pour visiter leur boutique en ligne, c’est par ichttps://www.happyfolk.fri !

Pour en savoir plus sur la lithothérapie, rendez-vous chez Happy Folk le 14 septembre prochain pour participer à leur atelier d’initiation.


Publié par

Le premier média numérique consacré au #sport #fitness et basé sur l'#échange.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.