Parcours de champions – Camille Lacourt : « Contrairement à moi, les « vrais » retraités touchent une retraite »

En 2017, Camille Lacourt, monument de la natation française, prenait sa retraite. Le sportif de 32 ans venait de décrocher un troisième titre de champion du monde. Deux ans plus tard, la star des bassins originaire de Narbonne dans l’Aude retrace pour nous son parcours.

Camille Lacourt s’est initié très jeune au sport. « J’ai commencé à cinq ans mais j’ai débuté la natation de haut niveau vers 18 ans ». A l’âge où ses copains profitaient de la vie, il a dû adopter un mode de vie diffèrent. « Sortir ? On peut le faire toute sa vie », nous explique-t-il, très heureux d’avoir fait quelques sacrifices pour connaître la vie de bonheur qui a été la sienne pendant une dizaine d’années. « Les émotions que j’ai eu la chance de vivre sont extraordinaires. Le jeu en vaut la chandelle et je ne regrette vraiment pas », affirme-t-il, des souvenirs encore plein la tête. A force de travail et de détermination, Camille Lacourt a été révélé auprès du grand public lors des championnats d’Europe de Budapest en 2010.

Ensuite, les victoires s’enchaînent pour l’idole des Bleus. Un palmarès qui s’est clôturé après un nouveau titre de champion du monde à Budapest sur 50 m dos en 2017. « Je ne suis pas un vrai retraité parce qu’un vrai retraité touche une retraite. Mais en tout cas, ça fait du bien d’avoir arrêté le sport. J’avais accompli ce que je voulais dans les bassins donc aujourd’hui je me consacre à de nouveaux projets », s’enthousiasme le sportif qui a notamment ouvert son propre bar, Fidèle, niché au coeur du prestigieux quartier de Saint-Germain-des-Près à Paris. En parallèle de ses nombreuses activités et de ses quelques passages télévisés, Camille Lacourt continue bien évidemment le sport. Il fait de la course à pied, du vélo, de l’escalade ou encore du golf. Quant à sa fille Jazz, 6 ans, elle sait déjà nager. « Après, on verra si elle veut faire du sport de haut niveau ou pas. Elle fera ce qu’elle voudra », conclut-il, désireux de laisser sa fille choisir sa voie.

Publié par

Le premier média numérique consacré au #sport #fitness et basé sur l'#échange.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.