Consommer de la spiruline pour son apport en protéines ? Oui, mais pas n’importe laquelle !

La spiruline. Un super-aliment dont le nom ne nous disait rien il y a peu devenu aujourd’hui l’un des produits phares de nos cuisines. Cette microalgue apparue il y a 3,5 milliards d’années, outre ses bienfaits sur l’organisme, serait à l’origine en partie de l’apparition de la vie sur Terre. Nous avons rencontré Emilie, fondatrice avec son compagnon Laurent de la marque Akal Food, qui nous met en garde contre la qualité inférieure de certaines spirulines disponibles sur le marché.

La spiruline, un super-aliment – qui a le vent en poupe auprès des consommateurs – attire l’attention des industriels. Force est de constater que la spiruline commercialisée est de moins en moins naturelle. « Dans le séchage dit industriel, le goût et la qualité sont altérés car la spiruline s’oxyde. Elle perd ainsi ses bienfaits. Certaines spirulines sont aussi coupées par des laboratoires qui la mélangent parfois à d’autres ingrédients. Ils rajoutent notamment des exhausteurs de goût. Il faut que les consommateurs se tournent vers une spiruline de producteur en s’assurant que le commerçant la cultive lui-même », conseille la jeune femme, intarissable quand on la questionne sur les bienfaits de ce super-aliment qu’elle cultive avec son conjoint depuis dix ans au sein de leur ferme située en Normandie. « La spiruline nourrit énormément. Elle est composée à 60 – 70% de protéines. Son pigment bleu alimentaire est une forme de protéîne complexe qui booste l’immunité. De plus, la spiruline est composée de bêta-carotène (très bon pour la peau et les cheveux) et elle est très riche en fer. Une propriété qui permet à ses consommateurs d’éviter l’anémie, la fatigue ou d’avoir des carences. De plus, consommer de la spiruline apporte de la vitalité. Elle detoxifie également en éliminant les toxines superflues de l’organisme et a des propriétés antioxydantes », nous confie notre interlocutrice.

Face à une demande des consommateurs toujours plus grande, Akal Food travaille avec d’autres producteurs français qui cultivent leur spiruline de manière artisanale. Les deux gérants disposent également de partenariats avec des fermes situées au Burkina Faso et en Inde. Un produit qui coute bien moins cher pour le consommateur, malgré les coûts d’importation.

Publié par

Le premier média numérique consacré au #sport #fitness et basé sur l'#échange.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.