La spiruline, une micro-algue miraculeuse pour lutter contre la malnutrition dans le monde

En France, la spiruline est consommée pour sa richesse en protéines. Cette micro-algue apparue il y a 3,5 milliards d’années permet également, dans les pays en voie de développement, de lutter contre la malnutrition grâce à ses propriétés et sa facilité de production. Explications. 

La spiruline, un superaliment décidément miraculeux. En France, cette micro-algue a trouvé une place de choix dans nos placards grâce notamment à sa richesse en protéines. Et pour cause, la spiruline nourrit énormément. « Elle est composée à 60 – 70% de protéines. Son pigment bleu alimentaire est une forme de protéîne complexe qui booste l’immunité. De plus, la spiruline est composée de bêta-carotène (très bon pour la peau et les cheveux) et elle est très riche en fer. Une propriété qui permet à ses consommateurs d’éviter l’anémie, la fatigue ou d’avoir des carences. De plus, consommer de la spiruline apporte de la vitalité. Elle detoxifie également en éliminant les toxines superflues de l’organisme et a des propriétés antioxydantes », nous expliquait à ce sujet Emilie, fondatrice avec son compagnon Laurent de la marque Akal Food. 

Et la spiruline n’est pas consommée que dans les pays développés, bien au contraire. Ce superaliment a l’avantage de pouvoir être produit à moindre coût et partout dans le monde. Akal Food travaille notamment avec des fermes du Burkina Faso et en Inde. Les producteurs ont la volonté de distribuer leur spiruline localement pour lutter contre la malnutrition, qui se caractérise par un apport insuffisant de protéines, de vitamines et de micronutriments. « Il faut savoir que dans les pays en voie de développement, la spiruline est un atout pour la malnutrition infantile. Pour les enfants malnutris ça fait des miracles », nous confie notre interlocutrice.

Grâce à ses nombreuses propriétés, la spiruline peut permettre de lutter contre ce fléau qui touche 30% de la population mondiale. Une étude réalisée dans le sud de l’Inde en 1999 nous fait savoir qu’absorber un à trois grammes de spiruline par jour, pendant une durée de quatre à six semaines, peut efficacement compléter les repas d’enfants de 0 à 5 ans. De plus, la production de spiruline dans ces pays en voie de développement permet également de créer des emplois et donc de booster l’activité économique du pays.

Publié par

Le premier média numérique consacré au #sport #fitness et basé sur l'#échange.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.