L’hypnose : pour quelles problématiques consulter ?

L’hypnose, pratique employée par les prêtres en Égypte, ainsi qu’en Grèce antique est aujourd’hui très régulièrement mise en avant sur les plateaux télévisés grâce notamment à Messmer, hypnothérapeute star depuis les années 90. Mais sur quelles problématiques l’hypnose peut-elle agir ? 

Nous avons rencontré Charlotte Vallet, jeune hypnothérapeute de 29 ans. La jeune femme nous confie recevoir plusieurs types de public au sein de son cabinet parisien. « Il est vrai que, globalement, la majorité des personnes inconnues qui m’envoient des messages sur Instagram c’est souvent pour arrêter de fumer. L’hypnose est d’ailleurs devenue célèbre grâce à ça. Il y a beaucoup de gens qui viennent aussi me voir pour un manque de confiance en eux, un manque de lâcher-prise, qui sont dans le contrôle de tout au quotidien, de leur vie, de leurs actions… J’ai déjà eu aussi des personnes qui ont voulu perdre du poids mais ça reste moindre. Pour finir, j’ai reçu une fois une personne qui bégayait », se souvient-elle.

Autant de problématiques qui peuvent être résolues grâce à l’état de « transe » – entre la veille et le sommeil – dans lequel les patients se trouvent, les forçant alors à puiser dans leur inconscient.

Charlotte Vallet tient également à rappeler lors de notre entretien qu’un hypnothérapeute n’est pas un magicien. « Être hynothérapeute, c’est être praticienne en hypnose. Ce n’est pas magique comme Mesmer le prétend. Je ne dis pas : « un, deux, trois tu t’endors et tu dors ». Ce n’est pas un pouvoir », assure celle qui s’est formée deux ans à l’hypnose.  

Sommes-nous tous réceptifs à l’hypnose ? 

L’hypnose est un véritable processus qui ne peut pas être bénéfique à tous. « Tout le monde n’est pas réceptif à l’hypnose, il y a 10% qui sont automatiquement réfractaires. Ça a été prouvé. Ce sont souvent les personnes qui sont le plus dans l’analyse, qui sont extrêmement cartésiennes et qui ont du mal à lâcher prise. 10% ce n’est pas énorme. Globalement toutes les autres personnes peuvent être réceptives à l’hypnose ». Le meilleur moyen pour déterminer dans quelle situation vous vous situez est bien évidemment de prendre rendez-vous avec un praticien.

Publié par

Le premier média numérique consacré au #sport #fitness et basé sur l'#échange.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.