Non, le vin n’est pas nécessairement végan !

Contrairement aux idées reçues, le vin n’est pas végan par définition. Les vins traditionnels sont composés notamment de blanc d’oeuf et de gélatine de poisson. Nous avons demandé à une oenologue de nous dévoiler ses astuces pour distinguer les vins végans.

Une réalité bien souvent méconnue des consommateurs. Malgré ce que vous pouviez penser, le vin – qui provient pourtant du raisin – n’a pas forcément une composition 100% végétale. Guénaëlle, sommelière de formation, nous explique en effet que le vin conventionnel comporte notamment du blanc d’oeuf et de la gélatine de poisson. Les viticulteurs et vignerons ont recours à ces produits pour éradiquer les particules en suspension. Une étape de « collage » qui nécessite ainsi le recours à un ou plusieurs ingrédient(s) d’origine protéique.

Les vins peuvent être végans à condition que les viticoles élaborent une colle végétale à base de protéines végétales en utilisant notamment la pomme de terre ou du blé ou pas du tout de colle, ce qui est aussi possible. Pour savoir si un vin est végan, il faut bien évidemment se fier au label, gage que le vin est dépourvu de tout ingrédient d’origine animale.

À noter qu’un vin bio n’est pas forcément végan (et réciproquement). L’étiquette « bio » sur le vin garantit l’absence de gélatine ou albumine à base de sang animal mais n’interdit pas l’ajout de caséine ou de blanc d’oeuf.

Publié par

Le premier média numérique consacré au #sport #fitness et basé sur l'#échange.

Un commentaire sur « Non, le vin n’est pas nécessairement végan ! »

  1. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.